Bref historique du barrage de Serre-Ponçon

 

  C'est grâce à Bernard Fichet, qui m'a envoyé une photo prise au moment de la construction du barrage, que j'ai pensé au dépliant pris à Savines lors d'un de mes séjours en France.

 

  En 1955, première année où j'ai été à la colo, commençait la construction du barrage de Serre-Ponçon sur la Durance, qui allait changer l'aspect et la vocation de toute la région.

  Jusqu'en 1959, on empruntait l'ancien pont métallique de Savines pour traverser la Durance. Avec le début de la mise en eau du réservoir, c'est par le nouveau pont que les cars venant d'Avignon nous emmenaient à notre colonie de Baratier.

 

  On s'est rapidement habitué au nouveau paysage qui allait devenir un lieu de plus en plus touristique. Les balades où on ne rencontrait que des marmottes venaient de prendre fin, cédant graduellement la place aux randonneurs et aux VTT.

  Par contre, tous les motorisés, les 4x4 et autres engins pétaradants n'auront jamais mon approbation. Ceux-là n'ont de toutes façons rien à foutre de mon opinion... Mais des fois qu'on se rencontre au détour d'un chemin!!

  Bref! Voici donc les images de ce dépliant, intercalées avec celles que Bernard m'a envoyées, plus quelques-unes récoltées ici et là.



 



Savines
Savines :

Avant de commencer cette petite rétrospective, le village de Savines tel qu'il apparaissait auparavant. Le pont métallique sur la Durance, et le virage à 90 après lequel la colo de Baratier n'était plus qu'à 20 minutes environ. En plein milieu, le Méale, l'une de nos destinations balades.


Juillet 1955
Juillet 1955 :

L'éperon rocheux sur lequel va venir s'appuyer le barrage. Je ne me doutais pas, à ce moment-là, que je travaillerai un jour à l'exploration de sites pour des barrages en terre et en enrochement.


Juillet 1955
Juillet 1955 :

Les divagations du lit de la Durance et l'entrelacement qui en résulte montre bien que cette rivière avait un régime torrentiel. Et qui dit torrent dit dégâts lorsque les pluies ou les orages se produisent en amont.


Le site du barrage vu de l'aval.
Le site du barrage vu de l'aval. :

Avec le Grand Morgon en arrière-plan.


Mars 1957
Mars 1957 :

Le nettoyage et la préparation du terrain sont une étape cruciale dans la construction d'un barrage tout comme l'a été l'étude géologique du site. Si des surprises sont possibles, mieux vaut les découvrir avant! Après, il sera trop tard...


Photo de Bernard
Photo de Bernard :

L'une des grues utilisées sur le chantier et dont le godet permettait de remplir la benne d'un camion en deux ou trois coups!


On voit mieux ici la taille du godet.


Mars 1958
Mars 1958 :

Cette photo m'a particulièrement plu parce qu'on y voit le Grand Morgon, encore recouvert partiellement de neige en ce mois de mars. Au moins une section de la colo le gravissait chaque été. On finissait par connaitre le chemin par cœur, et son élégante silhouette attire chaque année beaucoup d'estivants.


Pas de date pour cette photo, mais certainement 1958.
Pas de date pour cette photo, mais certainement 1958.

Novembre 1958
Novembre 1958 :

Les travaux avancent bien, les énormes engins parcourent inlassablement les routes d'accès pour aller décharger leur cargaison de "terre". L'éperon rocheux est presque entièrement "phagocyté" par l'épaulement du barrage.


Encore un petit peu plus haut.


Février 1959
Février 1959 :

Les piliers du pont émergent du sol avec une partie du tablier qui semble être dans un  équilibre précaire!


Mai 1959
Mai 1959 :

Les sections de tablier "s'emboitent" les unes dans les autres sur environ la moitié de la longueur du pont.


Encore quelques raccords, mais le pont est pratiquement terminé. Il enjambe une partie du village qui va disparaitre sous les eaux du nouveau lac.


Nous sommes toujours en 1959.
Nous sommes toujours en 1959. :

On voit bien l'ancienne route, toujours fonctionnelle et le virage que j'appelle le virage à 90.