Les anciens de Baratier

Les anciens de Baratier

La journée des parents

  A environ la moitié de la durée de la colo, c'est-à-dire trois semaines après notre arrivée, les parents qui le voulaient et qui le pouvaient, avaient la possibilité de venir voir leurs enfants. Les cars partaient d'Avignon et ramassaient les parents aux mêmes endroits que les colons 3 trois semaines plus tôt.

 Tout ce monde se retrouvait donc en général durant dernière semaine de juillet.

 

 Personnellement, j'ai vécu ma première journée des parents le 24  juillet 1955. C'était un dimanche évidemment et nous avions appris et répété le chant d'accueil :                

 

                -24 juillet c'est un dimanche

 

                -où nous retrouvons nos parents

 

                -oui nos parents!

 

et, rajouté par François Tort :

 

                 -à la colonie de Charance

 

                 -qui nous accueille en souriant

 

                 -en souriant!

 

 L'écho No 3 en parle très bien.

 

 Ce sont toutes les paroles dont je me souviens, mais, par contre, je me rappelle parfaitement de l'air, et du refrain, et des strophes.

 

 Je n'ai évidemment pas de photos de cette époque et la première que j'ai trouvée date de 1959 ou peut-être 1960 lorsque j'étais aux Castors et que ma sœur était à Charance, la colo des filles sur les hauteurs de Gap.

.........................................................................................................

   Ici, je dois faire une petite correction suite à mon séjour en France en mai 2014. J'ai en effet trouvé un paquet de photos et de cartes postales que ma mère avait dans des pochettes ou des albums. Comme je n'ai pas l'habitude de fouiller, je ne connaissais pas la plupart d'entre elles. En voilà donc deux prises à Baratier en 1955 par ma mère.

 

Journée des parents 1955 (2).jpgJournée des parents 1955.jpg

             En haut du premier pré et au torrent des Vachères.

 

 

Et celle-ci, prise avec ma mère la même année et une autre avec ma sœur Evelyne et ma grande cousine Monique. Cette dernière photo n'est pas de 1955, peut-être 1956?

 

1956 Baratier.jpg1955 Baratier 2.jpg

  Dommage qu'elles ne soient pas en couleurs! On aurait pu déterminer la section et l'année à la couleur du foulard! Je dirai cependant que la teinte foncée du foulard sur les trois premières photos indique presque à coup sûr qu'il s'agit des Alouettes.

 

..........................................................................................................

 

 


baratier 288a IMG (2) - Copie.jpg
                  Dans le troisième pré en 1959.

                  Ma grand-mère, ma soeur Evelyne et ma mère.

                Rectification: en 59 c'était à Charance, donc c'est en 1960!

 

 

 Nous avions mangés en haut du deuxième pré et Jean Raynal s'était joint à nous. Jean, en plus d'avoir été aux Castors et aux Vétérans avec moi (en 1961), était également au pensionnat du collège de Valréas (Bulle aussi).

 

 La journée des parents était donc la deuxième occasion de revêtir notre fameuse chemise blanche, après celle du 14 juillet.

 Une journée de bonheur pour les colons qui avaient la chance de voir un membre de leur famille, mais qui se terminait souvent par le retour de quelques colons lorsque les parents ne pouvaient résister au flot de larmes au moment du départ.

 Pendant cette journée, les parents voulaient naturellement tout voir: les dortoirs, souvent décorés pour l'occasion, le lit où le fils dormait, qui étaient leurs moniteurs, les tentes dans le premier pré, etc.

 

 

 

A001 - Copie (2).jpg

                          Régis Meissonnier pose pendant que

                        quelques dames visitent un marabout.

 

 

 

  En milieu ou en fin de matinée, il y avait la messe, célébrée sous les grands sapins qui nous protégeaient du soleil. Un autel artisanal y était installé, rénové ou reconstruit chaque année. Un endroit agréable dont le sol, tapissé des aiguilles de sapin, permettait des déplacements silencieux; bien pratique quand s'y déroule une messe.

 

baratier 288a IMG (3) - Copie.jpg

 

L'autel en 1962.

 

En noir et blanc par Victor et

 

en couleur par Didier.

 

 

 

 

 

 

 

BARATIER DIDIER 030 1962.jpg

 

 

 

 Une année sur deux, la journée des parents avait lieu à Charance, la colonie des filles. Comme moniteurs, c'était l'occasion de rencontrer des monitrices! Mais les idées qu'on avait en tête se matérialisaient rarement car la surveillance se faisait plus étroite ce jour-là...

  Et puis il y avait les activités, préparées et organisées par les filles d'un côté et les garçons de l'autre: danses, sketchs et chants se succédaient.

 

  Nous voici donc à Charance en 1959. Un mini reportage réalisé grâce aux photos de   Ralph Beisson!

 

 

1959 CHARANCE-Paul DIJOUD et lesCASTORS.jpg1959 CHARANCE-FêteParents-garçons.de.Baratier.jpg

 

    Arrivée des Castors à Charance, et rassemblement de tous les colons. Le commentaire de Jean-Paul Vallier m'incite à mettre la photo de gauche avec les noms, ceux dont je me souviens bien sûr. A compléter si quelqu'un d'autre reconnait une tête...En passant, on admirera les belles jambes dorées et bronzées par le soleil des Alpes!

 

 

1959 CHARANCE-Paul DIJOUD et lesCASTORS - Copie.jpg

  On se retrouve ensuite devant le parvis. Jean-Louis Comte alias Belloni dirige le tout. Garée dans une alcove du bâtiment, la DKW du Père Jacques.

 

1959 CHARANCE-LesCASTORSdevant le Perron.du.Séminaire - Copie.jpg

                       

 

 

1959 CHARANCE-FêteParents-26Juillet.spectacle.jpg1959 CHARANCE-FêteParents-26Juillet-ChantChoral-directionLouisePASCAL.jpg

 

   Un des spectacles par les filles et un chant dirigé par Louise Pascal.

 

 

 

1959 CHARANCE-FêteParents-26Juillet-DanseMichèleGAUTHIERet NicoleETIENNE-sous.oeil.LouisePASCA.jpg1959 CHARANCE-FêteParents-26Juillet-Danse.chez.Toutes-Petites.jpg

 

 

 Une danse chez les toutes petites et une danse avec Michèle Gauthier et Nicole Étienne.

 

  Cette année-là, la messe avait été célébrée sous les arbres par le Père Jacques, assisté du Père James Moore.

 

L'année suivante, en 1960, la journée des parents a lieu à Baratier.

 

IMG_0001.jpgIMG (2).jpg

              Le programme de la journée et le menu du repas.

 

La récolte de photos est plus maigre et ce sont les filles qui attirent encore l'attention.

 

1960 Baratier le 24 juillet Fete des Parents-Cordelles-face=Joëlle MARESCAUX et Nicky ETIENNE.jpg1960 Baratier le 24 juillet Fete des Parents-Cordelles.jpg

   La danse des Cordelles exécutée devant le bâtiment par les filles de Charance, en costume traditionnel provençal.

 

1960 Baratier le 24 juillet Fete des Parents-Farandole-Maryse BEISSON-X-Nicky ETIENNE.jpg1960 Baratier le 24 juillet Fete des Parents-Farandole Provençale.jpg

 Sans changer de costume on enchaine avec la farandole.

 

1960 Baratier le 24 juillet Fete des Parents-l'assemblée.jpg
Tout le monde est rassemblé, les colonnes et les colons. Quoi! on ne dit pas colonnes? Excusez-moi, quand on est lancé il est souvent difficile de s'arrêter à temps. Donc tous les enfants, filles et garçons, sont réunis et je n'ai aucune idée sur les personnages qu'on aperçoit sur la droite.

 

 

 En 1961, étant aux Vétérans, on avait concocté un scénario d'arrivée à Charance avec notre moniteur Bertrand Blanche, histoire de mettre une note amusante. Il semblerait que notre cher directeur avait moins apprécié de voir défiler les Vétérans en pyjama avec leur banderolle disant "Gaston nous mourrons pour toi" et au verso "Nous voulons l'égalité des sexes".

 

 

IMG (2) 1961.jpgIMG - Copie (5) 1961.jpg

IMG - Copie (7) 1961.jpg

 

  Suivaient les Castors, au pas, disciplinés, rien à dire!

 

1961 Charance journée des parents le 23 juillet (6).jpg1961 Charance journée des parents le 23 juillet (7).jpg

1961 Charance journée des parents le 23 juillet (8).jpg1961 Charance journée des parents le 23 juillet (9) Trois Vétérans.jpg

 

  Le moment tant attendu arrivait enfin. L'apéro et le repas durant lesquels nous pourrions côtoyer les monitrices.

 

 

  Comme Vétérans, nous avions le privilège de prendre des rafraîchissements avec les moniteurs et surtout les monitrices. En bout de table, sur la photo de droite, on reconnait de gauche à droite Michel Moncho, François Tort et Jean Raynal, qui ne semblent pas avoir été impressionnés par la gent féminine.                                      

 

 

 

 

 Deux ans plus tard, en 1963 donc, devenu moniteur et moins exubérant (mais pas plus sage), on se retrouve de nouveau à Charance. Cette fois-ci on a trimballé nos guitares avec Didier et François. Malgré l'attroupement, les filles n'ont pas semblé impressionnées plus que ça, ce qui, en plus d'une petite déception, m'a mis un doute sur la qualité de notre prestation. Bof! on a quand même passé un bon moment!

 

 

IMG20 1963.jpgIMG21 1963.jpg

L'arrivée au son des guitares devant        Le concert est parti!

la "haie" des parents.               

 

 

   Après les retrouvailles et la messe traditionnelle, les monitrices, moniteurs et membres des deux directions de Charance et Baratier se retrouvaient dans la grande salle pour le repas.

 C'était à qui se placerait le mieux en fonction des monitrices qu'on avait essayé de repérer plus tôt. Étant donné que les "meilleures" étaient peu nombreuses, je me faisais avoir à chaque fois; en particulier (sans être sectaire), par les moniteurs des Castors. Je me demandais quelles effluves différentes des miennes ils pouvaient bien dégager?

 

 

IMG19 1963.jpg

                        On reconnait Jean-Paul Rivage assis

                        au premier plan et Paul Lemarchand

                        un peu plus loin (lunettes noires).

                         Deux gars sympathiques.

 

 

  Le soir, à notre retour à Baratier, on repensait encore à notre journée. Le lendemain on reprenait nos activités habituelles et on oubliait assez vite la vision de ces filles grâce à la belle équipe de moniteurs de notre supercolo.

 

 

 

 

BARATIER DIDIER 088 1964.jpgBARATIER DIDIER 087 1964.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 1964. De nouveau sous les sapins à Baratier.

Le Père Jacques va dire la messe avec l'aide de Daniel

Grégoire, en aube blanche. Comme on aperçoit des drapeaux,

il se pourrait que ce soit en fait le 14 juillet.

 Quelqu'un peut confirmer? 

 

  Celle-ci, en noir et blanc, où l'autel est quasiment identique aux précédentes:

 

photo_704058_10543934_201212042913165.jpg

 En voici d'autres pour lesquelles je n'arrive pas à trancher entre journée des parents et 14 juillet (ou 15 août) :

 

BARATIER DIDIER 145 1965.jpg

                                             1965. Date certaine, car je

                             m'aperçois avec J-Y Guyonnet

                             (Hirondelles 1965).

 

BARATIER DIDIER 178 1966.jpgBARATIER DIDIER 177 1966.jpg
             Les trois photos sont de 1966.

             Prises par Didier.

 

 

 

                                                          

                                                                                                         Qui dit la messe?

 

BARATIER DIDIER 179 1966.jpg

 

 

 

  Une dernière photo "chemises blanches". C'est à André ou Jean-Claude de nous éclairer!

 

 

BARATIER 288.jpg

                                         On voit bien que c'est autour du

                      TAB, mais les filles à droite venaient-elles

                                        de Charance?

 

 

  Parmi les photos de Bernard Fosco reçues en ce début d'année 2015, une quasi-identique à la précédente avec un angle légèrement différent, montre qu'il s'agissait de la célébration de la messe qui, pour l'occasion, se déroulait au TAB. Photo de 1968.

 

 

André Thore et J.C.Savonne.jpg
 

 

 

 

 

 

 

 

 



03/08/2013
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi