René Fichet

   Celui qui fût un temps notre moniteur-chef ou chef de la collégiale, était une personne attachante qu'on ne pouvait pas ne pas aimer.

  René Fichet, jeune médecin ou en voie de l'être, a laissé sa trace à la colo.

  Gentil mais ferme, il ne fallait pas lui marcher sur les pieds.

 

BARATIER 207 - Copie.jpg

 

 

 

 

Petite anecdote vécue:

 

   Je me rends un matin au bureau de la direction pour acheter un paquet de Gauloises, vers 8h environ. Pas de cigarettes dans le tiroir du bureau qui servait de réserve. René avait sa chambre au fond du bureau et ne faisant ni une ni deux, l'envie de cigarettes me propulse vers la chambre.

  Je frappe, j'ouvre et je demande à René que je viens de réveiller où sont les cigarettes:

— Putain, tu me réveilles pour des cigarettes!! Ça va pas!!

  Je ne me souviens plus de ce qu'il a grommelé ensuite, mais j'ai battu en retraite en refermant doucement la porte...

 

   Il nous a quitté lors d'un séjour en Mauritanie où il œuvrait comme médecin, abattu quelque part par des hommes armés. Je ne connais pas les détails, mais ça nous a tous marqués.

 

 


 

 

   Hier, 12 janvier 2013, Bulle m'a envoyé l'article paru dans un Paris-Match de l'époque. Même 40 ans après, je me suis senti un peu bouleversé de voir ces images que je n'avais

jamais vues.

 C'était donc le 1er mai 1977 dans la ville de Zouérate.

 

 

                                                                                                      

René Fichet.1 - Copie.jpg

Les 2 pages de Paris-Match.

 

 

Également envoyé par Bulle une coupure de journal :

 

 

 

 

 

 

René fera toujours partie de nos souvenirs.

 

  La ville de Vitteaux, où il a exercé, ne l'a pas oublié et a donné son nom à une de ses rues:

 

 

 

 

                                                La rue qui porte son nom

                                                              à Vitteaux

 

 

 



28/06/2012
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi